UNION CLUB AUVERS POILLE : site officiel du club de foot de AUVERS LE HAMON - footeo

L'UCAP en Angleterre Interview D'Alexandre Repussard

27 novembre 2015 - 09:07

Une fois n’est pas coutume, aujourd’hui nous ne parlerons pas que de foot…

De retour après un séjour de 2 mois en Angleterre Alexandre Repussard, notre joueur et éducateur des U 11 l’an passé va nous faire partager son expérience, l’UCAP vu de l’extérieur, la vision du foot là-bas, la coupe du monde de rugby, le sport en général et les évènements récents.

 

Expliques-nous un peu ton voyage là-bas, Dans quel cadre es-tu allé en Angleterre, et quel était l’objectif principal de ce séjour ?

Je suis parti fin septembre à Londres avec l’objectif d’améliorer mon niveau d’anglais. La maitrise de l’anglais s’avère être une compétence importante pour la suite de mon projet professionnel et avoir un niveau correct devenait assez indispensable. J’ai choisi de m’inscrire pour 8 semaines dans une école regroupant des étrangers, dans laquelle sont dispensés des cours généraux et spécifiques.

Ou étais-tu exactement ?

J’étais à Londres. Ma famille d’accueil était située dans un quartier de Banlieue, à 30/40 minutes du centre en transport en commun. L’école était située dans le centre, pas très loin des lieux connus de tous.

Quelles sont les événements sportifs que tu as pu voir ?

J’ai pu voir les matchs de rugby, surtout ceux du XV de France, et la finale. La totalité des Pubs diffusaient les matchs de cette coupe du monde. Pour la finale, la ville avait installé des écrans géants sur Trafalgar Square, certainement en espérant que l’Angleterre passe les poules …

Sinon j’ai eu l’occasion d’aller voir un match de Ligue des Champions à Stamford Bridge, Chelsea vs Dynamo Kiev.

J’ai aussi eu la chance, d’assister à Angleterre-France à Wembley, juste après les attentats de Paris.

Lequel as-tu préféré ?

Le dernier, Angleterre France à Wembley. Après les terribles événements à Paris, beaucoup de gens se sont mobilisés en France. Moi j’étais à Londres, sans pouvoir faire grand-chose pour montrer ma solidarité. L’occasion s’est présentée d’aller assister à ce match. Voir tous ces anglais, toutes ces personnes unies pour la France, c’était à la fois magnifique et émouvant. Au-delà de ça, le stade est immense et l’ambiance ….

On sait qu’en Angleterre le foot tient une place très importante, même au niveau amateur as-tu eu l’occasion de voir des matchs de division inférieure ?

Non je n’ai pas eu l’occasion d’aller voir des matchs de première div’ là-bas malheureusement… Par contre, il n’est pas rare de croiser en ville des gens qui vont faire un 5/5 entre pote ou un foot entre pote. Dans tous les parcs, quand il fait beau, beaucoup de gens jouent au foot ou au rugby. Il y a aussi pas mal de terrains synthétiques. Cela montre que les sports collectifs sont assez ancrés dans la culture.

Tu n’as pas eu d’occasion de jouer au foot là-bas ?

Non malheureusement. Ça aurait surement été une bonne solution pour maintenir une forme physique raisonnable…

Tu étais présent à Londres pour la coupe du monde de rugby, comment as-tu vécu l’événement ?

Je l’ai vécu en tant que supporters de la France au début. Les bars sont pleins lors des gros matchs, mais l’ambiance y est conviviale. Lors de la finale sur Trafalgar Square, il y avait 3 écrans géants ! Nous y sommes allés avec quelques potes, c’était fou. Il y avait un nombre de personnes incalculable !

Est-ce que tu as assisté à un match ?

Non, je voulais aller voir la France, mais les matchs n’étaient pas tous sur Londres. Il fallait que je bouge assez loin pour pouvoir voir des matchs, du coup c’était compliqué.

Est-ce que l’élimination de l’Angleterre a vraiment été vécue comme un drame national, Comment on t’il réagit ?

Ils étaient dégoûtés bien sûr. C’était leur mondial, ils y croyaient vraiment. Je n’ai pas pu aller voir le match au cours duquel ils se sont faits éliminer, mais quand tu jettes un œil dans les kiosques à journaux, tu te dis qu’il y a un problème. Sur le coup, en tant que français, ça m’a bien fait rire … jusqu’au match de la France contre les Blacks !

Avec l’organisation de L’euro en France l’année prochaine, je suppose que ça donne envie de vouloir vivre ça dans son pays, comment vois-tu les choses ?

Of Course ! J’étais trop petit pour vivre la coupe du monde 98. Si la France peut gagner l’euro chez elle, ce serait parfait ! Cela doit être exceptionnel à vivre !

Allez un petit pronostique ?

La France ! Si on peut vivre une finale avec les français comme nous avons vécu la coupe du monde au Brésil avec les gars de l’UCAP, nous devrions vivre quelques bons moments …

En parlant d'événements tu as vécu les attentats de Paris à l’étranger, comment l’as-tu appris ?

Je suivais le match France-Allemagne sur Twitter (pas de TV oblige). Y’a un mec que je suis sur Twitter qui commence à mettre « Explosion aux abords du Stade ». Je pensais que c’était une bouteille de gaz qu’avait explosé dans une brasserie alentours, ou quelque chose comme ça. Après ça parlait de fusillades, et j’ai pas du tout pensé à des attentats. Je pensais plus à des règlements de compte. Et puis au fur et à mesure de la soirée …

Quelle ont été les réactions là-bas ? Quelle est la vision des Anglais par rapports aux attentats ?

Les gens étaient plus méfiants. Tu fais plus attention à qui s’assoit a côté de toi dans le train … Tous les gens parlaient de ça le samedi matin, dans le train ou dans l’école.

Est-ce que les actualités sur Daesh, le terrorisme, les attentats etc... Sont aussi présentes qu’en France ?

Oui ! Tous les journaux en font la une, tout le monde en parle. Malheureusement, ces questions sont dans tous les pays maintenant, au vu de l’actualité. Londres étant une des plus grandes capitales, les gens ont peur d’être la prochaine cible. Surtout qu’il y a quelques années, ils ont aussi subis dans attentats dans le métro. J’ai par contre beaucoup aimé la réaction des anglais par rapport à cet événement. Dès que les gens captent que t’es français (assez facile au vu de mon accent), ils ont des réactions de soutiens sympas.

Tu as eu la chance d’assister au match de foot Angleterre France à Wembley, un grand moment vu de la TV, décris-nous un peu l’ambiance à l’intérieur du stade ?

Impressionnant ! Tu descends de la station de métro à Wembley, et tu vois cette arche au couleur de ton pays, qui plus est chez les gens que t’aime détester quand tu les joues… C’est un sentiment assez bizarre, mais c’est vraiment bon de savoir que les gens sont assez intelligents pour passer outre ces petites rivalités habituelles. J’avais eu la bonne idée d’amener un maillot de l’équipe de France. Les gens comprenaient tout de suite qu’on était français. Ils avaient tous des sourires de sympathies ou des paroles qui disaient « on est avec vous ! ». Ça fait vraiment plaisir. Ensuite il y a eu ce grand moment des hymnes nationaux. J’ai adoré le « God Save the Queen » des anglais, précédant la Marseillaise. Notre hymne a été chanté par tout le stade et diffusé sur les écrans géants, tous les journaux avaient publié les paroles la veille ou le jour de match … Même si ils avaient du mal à enchainer (demandez aux amateurs de karaoké de chanter une chanson en anglais …), ils ont relevé le défi ! Après il y a eu cette minute de silence et ces applaudissements au moment de la photo souvenir. C’était incroyable.

En dehors des événements sportifs, tu as surement eu l’occasion de visiter la ville de Londres, quels sont les monuments, musés ou autre choses à absolument voir là-bas ?

J’ai visité la plupart des grands sites londoniens. Regent street et Oxford street, deux immenses rues commerciales, Camden Town, les bords de la Tamise, la London Eye, Big Ben, Tower Bridge, Tower of London, Buckingham, les stades …

Ton préféré ?

Tous ! La ville est vraiment superbe. J’ai eu l’occasion de me balader une journée en passant devant beaucoup de monuments, et c’est assez fou. L’architecture habitation, la beauté des monuments, le mélange ancien/moderne… C’est vraiment agréable à vivre

Sinon comment est la vie là-bas, quelles sont les grandes différences par rapport à la France ?

La grosse différence ? La nourriture … Qu’est-ce que c’est difficile de t’habituer à la nourriture anglaise quand tu vis en France. La marche est assez haute ! Bon sinon, le petit déjeuner Œuf/bacon/Toast, je pense l’adopter prochainement ! Sinon, j’ai trouvé les gens hyper respectueux, solidaires. Ils sont toujours prêts à donner le petit coup de main qui va faire plaisir. Les traditions sont aussi vraiment ancrées, notamment pour le 11 novembre.

Pendant ce séjour tu as laissé le foot et L’UCAP un peu de coté en tant que joueur, as-tu suivi les résultats du club ? Comment juges-tu le début de saison du club ?

Bien sûr que j’ai suivi ça ! C’était un peu dur au début de suivre, mais à la fin, les Live sur Twitter étaient parfaits pour les gens qui ne peuvent pas être au match ! C’est compliqué de juger une partie de saison quand tu n’as vu que 2/3 matchs. Ça à l’air compliqué pour la A mais les résultats montrent qu’il n’y a pas un écart énorme, et qu’avec un petit peu plus de solidité défensive, de réalisme offensif et de chance, les résultats devraient vite être positifs. La B avait bien commencé avant de s’écrouler sur deux matchs, mais il ne devrait pas y avoir de soucis pour la suite. J’ai espéré une victoire de la C aussi, mais celle-ci ne devrait plus tarder à arriver maintenant.

Tu as repris l’entrainement et fais ton premier match ce week-end, comment te sens tu ?

Je me sens, comment dire … assez limité physiquement. Disons que lors du match à Trangé, il a fallu éviter les efforts inutiles et réfléchir pour ne pas courir partout. Sinon t’es vite cramé. Mais ça c’est plutôt pas mal passé. Le plus compliqué, c’était le lendemain et le sur-lendemain. Mais ça fait plaisir de reprendre et de retoucher le ballon.

Quelles sont tes objectifs jusqu’à la trêve ?

Je ne m’en suis pas vraiment fixé. Je m’entraine, je joue si on a besoin de moi, peu importe dans quelle équipe et à quel poste. J’ai juste envie de jouer et d’aider avec ce que je peux apporter. Le principal est retrouver un semblant de forme physique pour voir ce que ça peut donner par la suite !

Come on UCAP !

 

 

Un Grand merci à Alex d'avoir pris le temps de répondre aux questions et de nous avoir fait partager son expérience.

 

Commentaires