Bilan fin de saison: Maxime Repussard

13 juin 2016 - 08:51

D’abord supporter, puis joueur, puis coach et enfin membre du bureau, Max a fait partie durant ces 3 dernières années des personnes à l’Ucap à avoir occuper le plus de postes (avec plus ou moins de réussite). Après quelques buts, quelques gueulantes à la mi-temps et quelques compte rendus de réunion, il quitte toutes ses fonctions fin Juin. Nous retiendrons ses nombreux trophées décrochés, notamment un ligament croisé de Bronze en 2013, puis un d’Or en 2015, sans oublier le très convoité ménisque olympique. Avant les passations de pouvoir pour les postes occupés, nous l’avons rencontré !

 

Salut Max. Cette année, tu étais coach de la « B ». Quel bilan tires-tu de cette saison à la tête de l’équipe?

 

Nous avons passé une bonne saison dans l’ensemble, avec une belle 3e place. Nous avons connus quelques moments difficiles mais nous avons su relever la tête à chaque fois. Ça résume assez bien l’état d’esprit du club en général, où dans les moments plus compliqués, on se serre les coudes. Le point important de cette saison avec l’équipe B réside dans nos résultats positifs face aux grosses équipes du groupe, ce qui démontre tout de même une certaine qualité de nos joueurs. C’est aussi un plaisir de voir des joueurs de B montés en équipe première, et des joueurs de C rejoindre mon groupe. Encore une fois, ça démontre assez bien l’envie de progresser du groupe sénior.

 

Au niveau collectif, quel regard portes tu sur la saison des autres groupes, « A » et « C » ?

 Nous avons vécu une année formidable, pour chaque équipe sénior. L’équipe C fait une très bonne saison,  les gars n’ont jamais lâché les bras pour obtenir de bons résultats au fur et à mesure. Les efforts et le travail réalisé par les joueurs à l’entrainement à porter ses fruits et il faut continuer dans ce sens pour vivre encore une belle saison l’année prochaine. L’équipe A fait également une très belle saison. En tant que promu, le parcours est assez exceptionnel. Cette série d’invincibilité aurait pu avoir une meilleure issue, mais nous devrons attendre l’année prochaine… 

 

Tu as annoncé au club que tu raccrochais le tableau blanc, les Véllédas ainsi que le chrono. A contre cœur ? Est-ce définitif ?

 Oui effectivement, le stress et la pression des médias m’ont contraint à prendre cette décision. Je me laisse le temps pour réfléchir, et profiter de ma famille, je verrai par la suite si un projet sportif est susceptible de m’intéresser. Mais pour ne rien vous cacher, il est vrai que je rêve d’une coupe d’Europe… Plus sérieusement, je pense avoir du mal à rester longtemps loin des terrains… Je rejoindrais donc le club très fermé des supporters et ex-joueurs de l’UCAP formé par Mimi Noir et Jean-Pierre.

 

Quels souvenirs garderas-tu de ces trois années à l’Ucap ?

 Que des bons évidemment… La montée de l’équipe A reste le meilleur sans doute. Il y a aussi les stages et les différents évènements du club. Et puis, c’est tout de même agréable d’évoluer dans un club hyper convivial, chaque moment passé avec ce groupe a été vraiment agréable.

 

Tu as fait partis des trois saisons plutôt très positives à l’Ucap. As-tu quand même un mauvais moment ?

 Ouai j’ai quelques mauvais moments, notamment mes deux blessures… C’est assez frustrant de savoir que tu ne vas pas pouvoir rejouer pendant au moins six mois, alors quand tu reprends et que tu te blesses à nouveau là c’est carrément déprimant…Mais ça m’a permis quand même d’avoir cette expérience de coach alors je n’y vois pas que du mal… 

 

Nous profitons de cette interview pour en savoir un petit peu plus sur ton rapport à l’Ucap. T’as une anecdote vécue au club que tu n’as jamais osé raconter ?

 Si je n’ai jamais osé la raconter, il y a sûrement des raisons… Il y a des choses qui méritent de rester sous silence… J Parfois, ce qui se passe dans le vestiaire, doit rester dans le vestiaire…

 

Le meilleur joueur de l’Ucap au cours des deux dernières années ?

 Martin OFFRET, hyper régulier, gros travail de récupération… Je pourrais le comparer à Lassana Diarra mais il risque d’avoir le melon… 

 

Le plus gros touriste ?

 Thomas LEONARD, et le pire c’est pendant la prépa en début de saison, il fait croire à tout le monde qu’il est au bout de lui-même quand il fait un pallier 12 au test VMA… A d’autres LEONARDO !!!!!

 

Celui que tu préfères voir sur le banc plutôt que sur le terrain ?

 Baptiste GEORGET, mais le souci c’est qu’il arrête pas de parler sur le banc et du coup, t’es obligé de le faire rentrer plus tôt que prévu…

 

Le plus énervant à coacher ?

 LACONI, il cri plus fort que n’importe quel coach !

 

Geoffrey, il faut mieux l’avoir en tant que coach ou être son adjoint ?

 Honnêtement, je ne sais pas ! Même en étant son adjoint, t’as pas le droit à l’erreur ! Une coupelle qui dépasse de 10 cms peut déclencher un séisme !

 

Le plus à l’écoute de tes consignes ?

 PAF est un élève appliqué, rigoureux et travailleur. Continue ainsi. Passage en classe supérieure accepté.

 

Le plus tête en l’air ?

 Célian semble parfois dissipé pendant les causeries. Veuillez à être plus concentré, vous n’en serez que meilleur.

 

Celui dont on ne parle pas mais qui mériterait plus de lumière ?

 Kévin BOUVIER. Il a fait de très bons matchs et est monté en puissance cette saison. Il la termine sur une civière, c’est dommage, mais il aura au moins appris que les poteaux, même en district, sont plus solides qu’une jambe !

 

Qu’est-ce qui va te manquer à l’Ucap pendant ta retraite ?

 Beaucoup de choses, les vendredi soirs, les dimanches… Mais je ne serai jamais très loin de toute manière…

 

Tu resteras supporter de l’Ucap à distance ou au bord du terrain ?

 J’ai pris la décision de m’abonner à BEIN pour suivre tous les matchs de l’UCAP, mais j’ai aussi pré-réservé un abonnement dans le virage nord à Auvers… Je ne serais jamais donc loin du stade.

Commentaires