UNION CLUB AUVERS POILLE : site officiel du club de foot de AUVERS LE HAMON - footeo

DEPART: Interview Mathieu Prévot

24 juin 2016 - 15:29

Mat’ sur les terrains, Mathieu dans la vraie vie, ou Kendji, lorsqu’il entre sur scène, notre gardien venu du Poitou nous a fait rêver durant deux années. Sosie Officiel du gagnant de The Voice (en tout cas pour les joueurs de l’Ucap), il n’a pu disputer tous les matchs cette saison. Expérimenté, sûr dans ses interventions mais surtout important dans le vestiaire, Mat’ à décider de mettre entre parenthèse une belle carrière commencée il y a deux ans à l’Ucap, Rencontre !

 

Salut Mathieu. Tu as disputé 13 matchs cette année toutes compétitions confondues. Quel bilan tires-tu de cette saison compliquée en termes de nombre de match ?

 Bilan mitigé. Je n’ai pas pu m’investir autant que je l’aurais souhaité. Même si je m’étais préparé à ne pas jouer quelques matchs, cela fait toujours mal de laisser l’équipe. J’ai passé des dimanches à attendre le résultat sur Twitter mais malheureusement ça ne venait pas. Merci Pierre Marie ;)

 

Au niveau collectif, quel regard portes-tu sur la saison du groupe A ? Des équipes B et C ?

 Pour l’équipe A, même si le dénouement de la saison fait que l’on peut être déçu, je pense que le bilan est plutôt positif. Avec les contre-performances du début de saison, on peut quand même être fièrs de finir deuxième. Beaucoup de gars découvraient ce niveau et je suis persuadé que l’expérience de cette saison servira l’année prochaine.

C’est difficile de juger l’équipe B. Comme beaucoup de réserve, tu dois gérer avec les montés et les descentes de certains joueurs. Après, le classement montre qu’il y a la possibilité de faire bien mieux.

Et enfin la C m’a surpris, dans le bon sens. Que ce soit sur le terrain que par l’investissement des gars à l’entrainement.

 

Tu as annoncé au club que tu raccrochais les gants et les crampons, et qu’à 25 ans tu prenais, hélas déjà ta retraite. A contre cœur ? Est-ce définitif ?

 Forcement à contre cœur, et j’espère que ce sera l’histoire d’une année ou deux. La décision fut difficile à prendre car l’envie de jouer est toujours très présente. Comme j’aime m’investir à 100%, je préfère m’arrêter et ne pas pénaliser l’équipe. 

 

Quels souvenirs garderas-tu de ces deux années à l’Ucap ?

 Beaucoup de positifs. Je dirais l’ambiance du club en général. C’est important de savoir que même dans les contrés sarthoises lointaine le KOP est toujours présent. Pas beaucoup de club ont ça.

 

Tu sors de deux belles années en termes de résultats. Est-ce que tu as quand même un mauvais moment ?

 La première chose qui me vient c’est la coupe de France cette année. On joue Ecommoy et on leurs tient tête sur tout le match. Malheureusement je me blesse en fin de premiere mi-temps.

 

Nous profitons de cette interview en savoir un petit peu plus sur ton rapport à l’Ucap. T’as une anecdote vécue au club que tu n’as jamais osé raconter ?

 C’est difficile à dire, mais j’aurais préférer vous le dire en face… en faite je pars en tournée des campings dans toute la Sarthe pour jouer mon nouvelle album « Ferrailleur à vie ». Oubliez tous ce que j’ai dit plus haut je n’en pense pas un mot J

 

Le meilleur joueur de l’Ucap au cours des deux dernières années ?

 Je mettrais Thomas Offret même si Martin Offret et Nico Hardouin ne sont pas loin.

 

Le plus gros touriste ?

 Motard, le mec nous fait croire qu’il arrête pour faire du vélo et au final on le voit deux fois plus qu’avant. D’ailleurs j’ai cru comprendre qu’il vendait son velo pour acheter les dernières Mercurial.

 

Celui que tu préfères voir sur le banc plutôt que sur le terrain ?

 Benjamin Bovagnet. Quand il ne me faisait pas une passe en retrait pourrie c’était pour me mettre un CSC. Donc rien que pour ça Benji tu sors.

 

Le plus énervant devant le but à l’entrainement ?

 Guillaume Ribot, arrête tes PUTAINS de pitch.

Ps : en plus t’en mets pas une

 

Le plus à l’écoute de tes consignes ?

 Aucun… Bon courage au futur gardien

 

Le plus tête en l’air ?

 Sans aucun doute Baptiste Georget. Au début de saison tu lui disais va à droite, il allait à gauche et inversement. Sans le stress des « cendars sanglant »

 

Celui dont on ne parle pas mais qui mériterait plus de lumière ?

 Martin Offret et Antoine Drouin

 

Qu’est-ce qui va te manquer à l’Ucap pendant ta retraite ?

 L’ambiance de certains vendredi soir et générale du club. Et la compet’ le dimanche.

 

Tu resteras supporter de l’Ucap à distance ou au bord du terrain ?

 Un peu des deux. Je ferais le maximum pour venir vous voir et bien sur je viendrais quelques vendredi pour voir si vous progressez… à la buvette

 

Commentaires